Les raisons qui vous empêchent de perdre du poids

Bien que se nourrir soit un acte physiologique essentiel pour la survie, cette activité naturelle a une forte composante sociale et culturelle chez les êtres humains. Si vous avez essayé de commencer un régime et de perdre du poids rapidement et que vous n’avez pas réussi à atteindre votre objectif, cet article est pour vous ! Découvrons ensembles les raisons qui vous empêchent de perdre du poids rapidement.

– Les raisons physiologiques

  • Le phénomène du rebond

Un organisme qui maigrit d’une manière forcée prend le risque de se trouver totalement dépourvu devant le moindre incident de parcours alimentaire. C’est pourquoi il va réagir car il est biologiquement menacé.

Et toutes ses réactions n’auront qu’un seul et même objectif : reconquérir aussi vite que possible l’essentiel de ses graisses perdues. Pour ce faire, votre corps dispose de trois moyens très efficaces :

  • Le premier consiste à déclencher et aiguiser la sensation de faim responsable du comportement d’appétence envers la nourriture, et cette réaction est d’autant plus forte que le régime aura été frustrant. Sur le plan biologique et instinctif, la plus grande des frustrations alimentaires est fournie par les repas en poudre responsables, lorsque ces diètes ont été trop exclusives et trop longues, d’explosions boulimiques et de comportements compulsifs.
  • Le deuxième moyen utilisé par l’organisme consiste à réduire ses dépenses énergétiques.

Lorsque le salaire d’un individu baisse, sa première réaction est de moins dépenser. Une réaction similaire se met en place au niveau des organismes biologiques.

C’est pourquoi, au cours de régimes amaigrissants, nombreux sont les patients qui se plaignent de devenir frileux. C’est la conséquence des réductions de dépenses de chauffage.

Il en va de même de la fatigue, sensation dont le but est de faire perdre l’envie de l’effort inutile. Toute activité excessive devient alors pénible, chaque geste s’effectue au ralenti. La mémoire et le travail intellectuel, grands consommateurs d’énergie, s’en ressentent également. Le besoin de repos et de sommeil, sources d’économies, devient plus impérieux. Les cheveux et les ongles poussent moins vite. Bref, en cours d’amaigrissement prolongé, l’organisme hiberne pour s’adapter.

  • Enfin, la troisième réaction de l’organisme, la plus efficace et la plus dangereuse, tant pour celui qui tente de maigrir que pour le candidat à la stabilisation, consiste à mieux assimiler les calories alimentaires et à en tirer le profit maximum.

Un individu qui ordinairement tirait 100 calories d’un innocent petit pain au lait réussira, en fin de régime, l’exploit d’en soutirer 120 à 130.

Chaque aliment sera passé au crible et livrera sa « substantifique moelle ». Cette augmentation des performances du pompage des calories se situe dans l’intestin grêle, l’interface entre le milieu extérieur et le sang.

Augmentation de l’appétit, réduction de toutes les dépenses et extraction maximale conjuguent leurs efforts pour transformer l’ancien gros amaigri en une véritable éponge à calories.

C’est en général le moment où la personne, satisfaite du résultat obtenu, estime qu’elle peut enfin baisser les bras et se laisser aller à ses anciennes habitudes, et c’est la raison la plus naturelle, et la plus fréquente, des reprises de poids rapides.

C’est donc après un régime bien conduit, quand on a atteint le poids désiré qu’il conviendra d’être le plus prudent. C’est la période dite du rebond car, comme une balle qui vient de toucher le sol, le poids a tendance à rebondir.

  • Combien de temps dure cette réaction de rebond ?

Aucun moyen naturel ou thérapeutique n’existe à ce jour pour éviter ou réduire le rebond, le meilleur moyen de s’en protéger est d’abord d’en connaître la durée pour lui opposer pendant ce laps de temps, clairement identifié, une stratégie alimentaire adaptée.

Il est difficile d’entrer en stabilisation, surtout si l’on a en tête de tout faire pour ne plus jamais reprendre ce poids si difficilement perdu, sans avoir un objectif pondéral précis, sans avoir défini pour l’avenir un poids à la fois gratifiant et conservable.

Il existe un grand nombre de formules abstraites qui tentent de définir le poids idéal en fonction de la taille, de l’âge, du sexe et de l’ossature. Toutes ces formules sont théoriquement applicables.

Le meilleur moyen de calculer un bon poids de stabilisation, c’est de demander au gros lui-même de définir le poids qui lui est le plus facile à atteindre et à partir duquel il se sent « bien dans sa peau ».

Prenons un exemple concret :

Imaginez une femme de 1,60 m qui a, un seul jour dans sa vie, pesé 100 kg. Il est à tout jamais impossible à une telle femme d’espérer se stabiliser à 52 kg comme certaines tables théoriques pourraient le lui suggérer. La mémoire biologique de son organisme gardera un souvenir de son poids maximum, et qui ne s’effacera jamais. Lui proposer d’atteindre et de conserver 70 kg semble sur le papier, beaucoup plus souhaitable, à la condition expresse qu’elle se sente déjà à l’aise à ce poids.

– Les raisons psychiques

  • La procrastination 

Du latin procrastino (pro qui signifie « en avant » et crastinus, qui signifie « de demain », dérivé de cras, pour « demain »), le terme « procrastination » désigne une tendance à différer, à remettre au lendemain, à reporter les obligations que nous pourrions accomplir maintenant. La procrastination est l’auto blocage, plusieurs personnes sont incapables de prendre la décision immédiate pour commencer une activité sportive ou un régime sérieux.

Le tableau de visualisation représente le moyen efficace et la première démarche afin de fixer vos buts et définir les objectifs selon vos priorités.

Il est toujours nécessaire de décomposer les objectifs larges en objectifs spécifiques pour qu’il vous soit plus facile de les accomplir ; en effet si l’objectif est assez large il sera certainement trop vague.

Par exemple, si votre but consiste à maigrir et à perdre 10 Kg, vous pouvez prendre la résolution de ne plus manger de la matière grâce, de ne plus se déplacer en voiture, de boire plus d’eau et de faire du sport chaque week-end.

Un tableau de visualisation permet de clarifier votre vision, de bien fixer vos objectifs afin de les atteindre facilement et rapidement.

  • Le manque de confiance en soi

La confiance en soi est la sensation intérieure qui nous aide à réaliser nos objectifs et à perdre facilement du poids. C’est elle qui nous permet d’agir.

Le manque de confiance en soi est un mal assez répandu qui touche toutes les classes sociales et toutes les générations souffrant de l’obésité. Tout le monde peut donc être touché, ponctuellement ou régulièrement.

Si vous souffrez de manque de confiance en vous, il peut vous arriver de vous sentir enfermé dans un carcan. Vous avez l’impression de ne jamais pouvoir être véritablement vous-même et de ne pas être capable de maigrir.

C’est un blocage qui empêche d’agir et qui distille des pensées dévalorisantes et négatives.

– Les mauvaises habitudes

  • Quantité insuffisante d’eau

Selon des études récentes, la déshydratation de votre corps vous empêche de perdre du poids rapidement. Une quantité suffisante d’eau à chaque repas permet de supprimer l’appétit de sorte que vous êtes moins susceptible de trop manger.

  • Manque de sommeil

Les différentes conséquences de manque de sommeil sont la fatigue, la somnolence, l’irritabilité et surtout les difficultés de digestion. Le manque de sommeil tend à accentuer ces différents symptômes et donc causer des problèmes de santé qui vous empêche de perdre du poids.

  • Mauvaises habitudes alimentaire

Comme tous les aliments industriels sont transformés, ils sont plus fragiles. On les travaille donc pour qu’ils aient l’air appétissant et se conservent longtemps. On les bourre de sucre et de sel qui sont de bons conservateurs, de gras qui leur donne de la texture, d’arômes et de colorants artificiels qui remplacent les couleurs et le goût naturels perdus durant leur transformation, ainsi que de vitamines et de minéraux de synthèse qui se substituent à ceux détruits par la cuisson – et donnent, en même temps, bonne conscience aux industriels de l’alimentaire, tout en rassurant les consommateurs.

La consommation quotidienne de ces aliments industrielles est à la fois, néfaste pour votre bien être et la source de blocage de toute stratégie de perte de poids. Souvenez-vous toujours que la nourriture que commercialisent les industriels de l’agroalimentaire est totalement dénaturée et trafiquée.